Terrarium pour plantes

Terrarium pour plante carnivore

Le novembre 20, 2020
terrarium-plante-carnivore

Qu’est-ce qu’un terrarium pour plantes carnivores?

Un terrarium pour plante carnivore, c’est l’équivalent d’un aquarium mais pour plantes. C’est un écosystème naturel et clos dans un contenant en verre. Ces petits jardins miniatures sont agrémentés de mini décors, galets, petites pierres etc. Il existe deux sortes de terrarium : ouverts et fermé.

Les espèces de plantes carnivores à installer dans un terrarium

Ces plantes bien que relativement fragiles sont passionnantes. Il en existe environ 600 espèces qui se trouvent notamment dans les régions tropicales. Elles ont la caractéristique tout à fait étonnante de capturer des insectes (petites arachnides, acariens, petites limaces etc. ), grâce à des « pièges » principalement dissimulés dans les feuilles et d’en assimiler la quasi-totalité pour se nourrir. Voici la liste non exhaustive de plantes carnivores couramment utilisées pour confectionner un terrarium et la caractéristique de leurs pièges :

  • Les utriculaires du latin utriculus qui signifie petite outre . Ce qui la définit bien puisque que certaines de ses feuilles en forme d’outre capturent par aspiration les insectes. Elles aiment les milieux humides (sol et atmosphère).
  • Les népenthes issu du grec qui signifie « sans chagrin, sans tristesse ». Son piège fonctionne comme une urne. Ces feuilles sécrètent une substance sucrée et collante qui lorsqu’un insecte se pose dessus il est déséquilibré et glisse vers la partie digestive de la plante. Ces feuilles se ferment par une petite « ombrelle ». Elles aiment les sols acides et les milieux humides.
  • Les dionées « attrape-mouche » sûrement les plus connues de toutes les plantes carnivores. Elles sont pourvues de feuilles possédant une sorte de mâchoires et qui sécrètent un liquide acidulé riche en glucide qui attire les insectes vers le système digestif de la plante qui se situe au centre des feuilles. Elles se plaisent dans un milieu acide et humide.
  • Les rossolis littéralement « rosée du soleil » en latin, lié sans aucun doute à la substance digestive présente dans des petites poches transparentes situées sur les feuilles qui en se refermant emprisonnent les insectes. Tout comme les dionées elles se plaisent dans un milieu acide et humide.
  • Les Drosera drosophyllum, issu du grec rosée et feuille. En effet, chaque feuille possède une glande qui émet un liquide gluant à l’odeur de miel, le mucilage, qui attitrent les insectes, directement digérés par des glandes digestives situées dans la feuille. Tout à fait étonnante, on dit d’elles qu’elles peuvent digérer une mouche en à peine 24 heures. Elles aiment les milieux pauvres et plutôt secs.

Guide d’aménagement d’un terrarium pour plante carnivore.

      Placez dans le fond de votre terrarium, des billes d’argile sur environ 10 cm d’épaisseur. Ces billes permettent de drainer l’eau.
      Dans un coin de votre installation, disposez un tube en PVC allant du haut jusqu’au bas de votre terrarium. Ce système vous permettra d’arroser vos plantes avec de l’eau distillée (non calcaire).
      Pour éviter que le substrat ne se mélange aux billes, installez un morceau d’aquanappe.
      Enfin mettez votre mélange pour plantes carnivores composé de 2/3 de sphaigne (tourbe blonde, sorte de mousse végétale qui à la propriété d’acidifier les sols) et 1/3 de sable non calcaire qui permettra d’alléger le sol.

Ne vous reste plus qu’à installer vos plantes. Pensez à mettre les plus grandes en arrière plan. Replantez-les profondément. Arrosez et décorez à votre goût. Placez votre terrarium le plus possible à la lumière naturelle. Si ce n’est pas le cas vous pouvez installer une lampe conçue à cet effet.

Veillez à ne pas submerger en eau le sol de votre terrarium : un arrosage quotidien en été et modéré en hiver. Les plantes carnivores se plaisent dans un milieu humide, vous pouvez vaporiser copieusement les feuilles des népenthes mais éviter de le faire sur les Drosera drosophyllum et les dionées « attrape-mouche ».

N’apportez jamais d’engrais à vos plantes carnivores, elles trouveront dans le sol tout ce dont elles ont besoin. De même ne nourrissez pas en insectes vos plantes, un trop grand apport d’aliment ferait noircir puis mourir vos plantes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.