Terrarium Terrarium pour reptile Terrarium Caméléon

Terrarium Caméléon

par Mon-terrarium

Le caméléon est de la famille des lézards et des reptiles. Animal à courte tête, il se différencie des autres lézards par les petites cornes sur sa tête et des yeux à forme circulaire pouvant se déplacer dans tous les sens. Il a une longue queue enroulée d’une longueur de 25 à 50 cm. Sa particularité est sa capacité de modifier sa couleur corporelle à volonté pour se fondre dans le décor. Il a une longue langue qui lui facilite la capture des insectes situés à près de 30 cm de lui. Les caméléons ont une durée de vie allant de 2 à 4 ans. Il existe plusieurs espèces de caméléon venant d’Afrique, du Portugal et de l’Espagne. Néanmoins, 3 espèces sont autorisées à rester en captivité en France. Il s’agit de Chamaeleo pardalis, de Chamaeleo calyptratus et de Chamaeleo jacksoni. Ils peuvent faire une parfaite compagnie en restant dans un terrarium adapté à leurs besoins.

Comment amenager un terrarium pour caméléon

Les caméléons préfèrent un environnement chaud et humide. Pour avoir un terrarium remplissant de telles conditions, il est important de bien choisir les matériaux adéquats pour la construction.

Le bois

Le bois doit être spécialement traité afin de résister vraiment à l’humidité. Il est en principe coloré en vert. On peut aussi traiter les différents panneaux du terrarium avec une couche protectrice de vernis G4. La marque Soloplast par exemple offre des produits dont les émanations toxiques s’estompent au bout de 2 à 3 semaines. Pour l’étanchéité du terrarium, on peut aussi coller du plexiglass ou du verre sur les parois à l’endroit où le substrat touche le bois. Un joint de silicone est très utile pour éviter l’infiltration l’eau dans le bois.

Dans le but de réduire considérablement le coût de construction du terrarium, il est conseillé d’acquérir un panneau en bois de dimensions 125cm X 250cm. Ce grand panneau est découpé par la suite en 7 pièces. L’habitat doit être spacieux surtout sur la hauteur. Des branches tordues doivent être fixées solidement dans le terrarium permettant du coup à l’animal de faire lui-même le choix de la hauteur voulue. Cela facilite la régularisation de sa chaleur corporelle. Un caméléon mâle adulte préfère un terrarium de dimensions 24 X 24 X 48 cm alors que la femelle trouve son compte dans un terrarium de 60 X 45 X 60 cm ou du moins 45 X 45 X 60 cm.

Le substrat

Plusieurs types de substrat peuvent servir pour la construction du terrarium. Il s’agit du sable, de la tourbe, des substrats de type tropical tels que l’humus, le Forest Floor ou le coco et les substrats semi-désertiques à savoir reptaspen et reptichips.

Aménagement: les plantes

En raison de la timidité du caméléon, les plantes telles que le ficus, le pothos, le schefflera et l’hibiscus peuvent servir de cachette. Les plantes artificielles sont aussi recommandées. Il suffit juste de bien les fixer pour éviter des risques d’ingestion. Les roches et des cactus artificiels sont recommandés pour limiter les blessures de l’animal.

Aération du terrarium

Le terrarium doit avoir au moins deux côtés grillagés pour permettre une meilleure circulation d’air. Cela limite toute prolifération de microbes pouvant dégrader la santé de l’animal. Egalement, les terrariums en verre sont à proscrire car non adaptés au mode de vie du caméléon. Toutefois, le terrarium doté d’un couvercle grillagé est donc à éviter. On peut en guise de grillage se servir des matériaux métalliques qui sont inoxydables. La fibre de carbone et les nylons sont à proscrire. Les parois pour la façade et l’aération doivent être conçus avec des matériaux très résistants aux attaques des insectes, aux acrobaties de l’animal et à l’humidité. Les petites mailles sont conseillées pour garder en captivité les proies vivantes et éviter l’entrée des proies toxiques et sauvages. L’usage d’une porte vitrée n’est pas recommandé car pourrait se salir en raison des multiples pulvérisations et stresser davantage l’animal.

Le terrarium doit recevoir des quantités importantes d’eau au quotidien. Certaines espèces de caméléon comme le Chamaeleo calyptratus lèche les gouttes d’eau au niveau des plantes. Un système de «goutte à goutte» sur une feuille est à prévoir pour pouvoir imiter la pluie ou la rosée. Il se peut que le substrat et les plantes n’absorbent pas toute l’eau et soient saturés par la suite. Pour éviter un marécage dans le terrarium, un système de récupération d’eau s’impose.

Petite vidéo pour comprendre les bases de l’aménagement du terrarium pour son caméléon

L’alimentation du caméléon

Une alimentation correcte et saine est essentielle pour le bien être du caméléon. Son régime alimentaire doit être varié et très riche en nutriments et en vitamines.

Le caméléon est un reptile qui consomme en générale des insectes. Selon les espèces, le caméléon peut consommer des rongeurs, des fruits et des végétaux. Les insectes apportent la majorité des nutriments indispensables pour assurer au caméléon une alimentation saine et équilibrée. Le caméléon aime gober des grillons, des vers à soie, des criquets, des sauterelles, des blattes, des cafards, des larves de morios, des hornworms, des vers tébos, des mouches à fruits et à vinaigre. La taille des insectes doit être convenable à celle du caméléon. La proie ne doit pas dépasser la bouche du caméléon. Il est nécessaire de varier son alimentation afin qu’il ne soit pas fatiguer du menu. Le calcium et le phosphore doivent faire partie du régime alimentaire du caméléon surtout s’il est petit ou en gestation. Les insectes sont à saupoudrer une fois par semaine de calcium pour une alimentation optimale.

Les espèces comme le Furciferpardalis et le Ch.calyptratus aiment particulièrement les végétaux et les fruits à savoir la mâche, l’endive, les feuilles de moutarde, le pissenlit, la salade, les feuilles blanches ou vertes des choux, les brocolis, la pomme, la banane, la pêche, la pastèque, les melons, la prune, la clémentine et la figue. Les rondelles de verdure et de fruits sont à poudrer de vitamines toutes les quinzaines. D’autres espèces sont capables de croquer de façon sporadique des rongeurs sans poils. Cependant, tout excès de protéines animales est à la base de la goutte nuisible à la santé de l’animal.

Un accent particulier doit être mis sur les quantités de nourriture fournies au caméléon. Les nouveau-nés préfèrent au quotidien des petits insectes. La ration des jeunes caméléons et sub-adultes est composée de 5 à 6 blattes ou grillons par jour. 1 à 3 criquets au cours de la semaine peuvent faire l’affaire avec 3 autres insectes en surplus. Ils aiment aussi chasser les mouches à ce stade de leur développement. Les caméléons adultes consomment entre 12 et 15 insectes dans la semaine. La consommation d’un hornworms est suffisante pour une journée en raison de son apport nutritif assez riche. Une journée de jeûne au cours de la semaine est très appréciée par le caméléon.

Le moment propice pour donner à manger à son compagnon est au beau milieu de la matinée. Cela permet une bonne digestion des aliments durant la journée.

L’entretien du terrarium et l’hygiène du caméléon

La captivité du caméléon doit se réaliser dans un cadre assez proche de son milieu naturel. L’hygiène du caméléon et de son terrarium doit être impeccable afin d’assurer un bien-être idéal et une parfaite santé à l’animal. Pour un bien-être maximum, il est déconseillé de se servir lors du nettoyage des vitres, des produits trop agressifs. Cela risque d’intoxiquer ou de stresser l’animal. L’eau de Javel, une solution d’alcool ou la solution de purin d’ortie diluée peuvent être aspergés dans le terrarium pour détruire les champignons, les parasites et les maladies. L’eau doit être changée de façon régulière dans le terrarium. L’eau souillée constitue en effet un grand danger pour le caméléon. Les vitres et parois du terrarium sont à désinfecter au moins une fois par semaine afin de détruire les microbes qui s’y collent. Les souillures d’urine ainsi que les excréments sont à enlever au moins une fois par jour. Les aliments végétaux restants sont à éliminer systématiquement à la fin de la journée.

Pour mieux préserver le bien-être du caméléon, certains conseils sont à respecter pour un meilleur entretien de son terrarium. Les déjections du caméléon sont à enlever au quotidien. Les souillures laissées par l’animal sur les branches ainsi que les éléments de décoration placés dans le terrarium sont à nettoyer avec une brosse à dents, de l’eau de javel et de l’eau tiède. Le système de filtrage surtout pour les grands bacs d’eau est à nettoyer tous les jours. Le substrat est à tremper dans l’eau chaude javellisée puis rincer convenablement par la suite. L’anticalcaire est utile pour nettoyer les traces de calcaire sur les vitres. L’utilisation du F10 permet d’éliminer du terrarium les bactéries, les virus et les champignons. Ce produit n’a aucune toxicité pour l’animal. Il faut noter qu’après le lavage, le terrarium doit être rincé en abondance puis laisser s’aérer durant quelques heures. Le caméléon doit être vaporisé au quotidien avec de l’eau tiède pour détruire toutes les germes de sa peau.

Les conditions climatiques et l’éclairage d’un terrarium pour caméléons

Les conditions optimales de température, d’éclairage et d’humidité doivent être respectées dans le terrarium pour le bien-être du caméléon.

Température et hygrométrie

La température au sein du terrarium doit être gardée à 25 °C voire 30°C au cours de la journée et osciller entre 18 °C et 20°C pendant la nuit. Un écart de 10°C de température entre la journée et la nuit favorise le repos de l’animal. A cet effet, il est préférable de se servir d’une lampe chauffante ou d’une plaque chauffante. Elle peut être éteinte durant la nuit. Une source rafraîssante telle que les cellules à effet Peltier ou les groupes froids de réfrigérateur peut servir convenablement. L’hygrométrie dans le terrarium est à maintenir entre 70% et 80%.

Eclairage du terrarium

Le caméléon est un animal diurne donc a un besoin crucial d’UVB pour pouvoir métaboliser le calcium. Le terrarium doit être sous éclairage pendant 10 à 12 heures au cours de la journée avec une lumière riche en UVB. Cet éclairage ne doit être séparé du caméléon par une vitre. Cette dernière bloque en effet tout rayon UVB. Pour plus d’efficacité, le néon est à placer au moins à 30 centimètres du caméléon. Il ne doit toutefois pas pouvoir l’atteindre au risque de se brûler. Le bon fonctionnement de la lampe ainsi que le chauffage sont à vérifier régulièrement.

Le comparatif de prix des meilleurs terrariums pour caméléon

Il existe sur le marché plusieurs types de terrarium pour caméléons dont le Flexarium, le terrarium grillagé avec des structures en plastique ou en aluminium. En principe, les terrariums en verre ne sont adaptés qu’à des jeunes caméléons âgés de moins de 4 mois. Les adultes sont stressés par leur reflet et meurent à la longue. Le terrarium en verre Natural Terrarium est à 37,29 euros. L’Exoterra Screen est l’un des meilleurs terrariums proposés sur le marché. Il possède des parois complètement grillagées. Il est léger, robuste, démontable et montable à volonté. Il est vendu à moins de 100 euros. Il peut être monté en 2 minutes seulement. La taille disponible est de 45 X 45 X 60cm. Le terrarium Naturalistic de ZooMed est un terrarium en verre de la gamme NT vendu à 77,09 euros. Les flexarium sont des terrariums disponibles en des tailles variées. Ils conviennent aux caméléons adultes et sub adultes. Ce sont des terrariums très légers et moins chers. Les terrariums grillagés avec des structures en aluminium sont rares sur le marché mais constituent une solution idéale pour héberger des caméléons sur une longue durée. Le terrarium grillagé en métal Zoo Med ReptiBreeze est un modèle de base élégant. Il est vendu à 98,99 euros. Les terrariums Exo Terra sont des modèles grillagés sur le dessus permettant d’avoir une meilleure ventilation et de disposer des éléments d’éclairage et de chauffage hors du terrarium.

Vous aimeriez également

ut ultricies accumsan nec Phasellus ipsum at mi, Aenean dapibus tristique suscipit