Terrarium Terrarium pour reptile Terrarium Serpent

Terrarium Serpent

par Mon-terrarium

Le serpent est une bestiole à sang froid qui peut faire une bonne compagnie à la maison. Il existe plusieurs types d’espèces dont les serpents terrestres, les serpents fouisseurs et les serpents arboricoles. En effet, il est possible de garder en captivité le serpent roi, le python tacheté, le serpent laitier, le python royal ou le python de Children durant 15 à 20 ans. Le serpent des blés est le choix parfait pour les débutants. Les serpents constituent des reptiles impressionnants, fascinants et parfois effrayants. Les plus dangereux sont les boas, les pythons, les cobras, les serpents à sonnettes et les anacondas. Chacun de ces serpents a un profil particulier et leur vie en captivité exige des équipements spéciaux ainsi qu’une organisation donnée. Le terrarium à serpent est l’accessoire parfait pour garder en captivité le serpent sur une longue durée. Il sert à reproduire le climat et le biotope naturel des serpents.

Les bases à respecter pour construire un terrarium pour serpents

Les serpents n’ont pas en réalité les mêmes exigences. Différents éléments doivent être placés dès lors dans le terrarium pour leur bien-être. L’habitat du terrarium serpent permet à l’animal de reconstituer entièrement son biotope et surtout le microclimat de son milieu d’origine. Plusieurs matériaux peuvent servir pour la construction d’un terrarium serpent à savoir le bois, le verre, le métal et le grillage fin et souple. Pour construire la fondation d’un terrarium à serpent, il faut se servir du bois et du métal pour plus de solidité. Il suffit juste que la façade soit vitrée. En effet, le verre est un élément assez important pour avoir une face transparente. L’ensemble du terrarium doit être confectionné avec du matériau durable ainsi qu’un revêtement assez facile à entretenir. Un terrarium serpent compte un coffre en bois, deux aérations en plastique ou percées, une porte à glissières et un faux plancher.

Pour ce qui est des dimensions, elles varient selon la variété de serpent et le nombre d’animaux adopté. Il faut juste prendre la grandeur de l’animal pour déterminer les dimensions du terrarium. Néanmoins, il est possible de considérer une taille courante de terrarium qui est d’environ 110cmx60cmx60cm pour réaliser une bonne construction.

Plusieurs types de substrat peuvent être utilisés pour le fond du terrarium dont principalement le papier tel que le papier journal, l’essuie-tout ou le carton ondulé. Ces produits économiques facilitent l’entretien du terrarium et le confort de l’animal. Pour avoir un fond plus naturel, il est possible de se servir des copeaux de bois. Le seul inconvénient est la difficulté de voir les matières fécales de l’animal afin de passer au nettoyage. Il est déconseillé d’utiliser un substrat ou des décorations à base de cèdre en raison du dégagement des toxines très dangereuses pour les reptiles. Le substrat à éviter aussi est le sable car l’animal peut l’avaler et avoir de sérieux problèmes de santé.

Le serpent aime vivre dans un endroit bien aménagé afin d’être heureux durant toute sa vie. Le terrarium doit contenir à cet effet plusieurs accessoires tels qu’une cachette au point chaud pour s’y réfugier durant la journée, une cachette au point froid pour la nuit, une gamelle d’eau ayant une taille imposante pour créer l’humidité, un substrat tropical pour provoquer l’humidité et un élément rugueux pour couvrir les périodes de mue. L’idéal pour réaliser l’aménagement est de se servir du bassin dès la construction, des reliefs, des plantations, des branches, une cachette, des rochers chauffants et un sol de type gazon synthétique facile à désinfecter. Les plantes artificielles sont utiles pour réaliser le décor mais pour garantir le bien-être du serpent. Il est interdit d’introduire dans le terrarium des branches issues du dehors mais seulement celles qui sont acquises en animalerie. L’installation des lianes ou des branches de liège dans le terrarium est nécessaire particulièrement pour le boa. Les éléments de décoration permettent à l’animal de se frotter au cours de sa mue pour assurer le détachement de sa peau.

Les aérations sont nécessaires pour le renouvèlement de l’air ambiant du serpent. Les deux aérations ne doivent en aucun cas se faire face afin de limiter les courants d’air. Le terrarium doit être mis en hauteur afin d’éviter les stress inutiles à l’animal. Il faut le placer au niveau d’une pièce ayant peu de passage ou dont la température est tempérée.

Les conditions climatiques et l’éclairage d’un terrarium pour serpents

Le terrarium pour serpent doit pouvoir reproduire idéalement l’environnement naturel des reptiles pour permettre son bien-être. Les nécessités d’un serpent sont constituées de bonnes conditions climatiques, de bon chauffage et d’une meilleure température. Toutes les fonctions du terrarium doivent converger vers une vie parfaite pour le serpent.

Certaines espèces de serpents ont besoin d’une température plus élevée que d’autres. Il est impératif donc de s’adapter à l’espèce choisie. En règle générale, il faut installer des zones de fraicheur et de chaleur pour permettre à l’animal de réguler de façon naturelle la température de son corps.

En principe, l’usage des éléments de chauffage qui n’émettent point de lumière est recommandé. On peut citer entres autres les tapis chauffants, les cordons chauffants et les lampes céramique. Pour plus de prudence et de sécurité, ces accessoires ne doivent pas figurer dans le terrarium pour ne pas être dégradés ou blessés l’animal.

La lampe à chaleur placée à un côté du terrarium permet de créer deux zones de température différente (25°C et 31°C au cours de la journée et 21°C et 23°C pendant la nuit).

Le cordon chauffant est placé idéalement sous le terrarium. Il faut faire attention pour qu’il ne soit pas en contact avec le verre du terrarium. Il risque de faire éclater rapidement le verre. Une distance de 5mm au moins doit être respectée entre le cordon chauffant et le fond du terrarium.

Contrairement aux cordons chauffants, le tapis propage une chaleur diffuse et peut être collé à l’extérieur sur une face latérale ou sous le terrarium en couvrant le 1/3 de la surface totale au sol.

La lampe céramique produit une chaleur assez importante. Elle doit être fixée sur les réflecteurs ou des supports. Elle ne doit en aucun cas être accessible pour le serpent au risque de sérieuses brûlures. Les serpents à la recherche de chaleur peuvent s’enrouler facilement autour. Elle doit rester au-dessus du terrarium et juste à une extrémité.

Dans le but d’éviter les surchauffes, il faut utiliser deux thermomètres pour réguler la température dans le terrarium. Les thermomètres sont à placer à des endroits différents. Lorsqu’il a été fait usage d’un substrat tel que l’écorce de hêtre, les plaques chauffantes doivent être placées sur le dessus ou sur un côté du terrarium. Le hêtre étant un parfait isolant, il empêche la diffusion de la chaleur et risque fort bien de briser le terrarium.

Le serpent n’a pas besoin obligatoirement d’un éclairage spécial dans son terrarium. Certes, la lumière est nécessaire pour son développement, son bien-être, sa reproduction mais un bon tapis chauffant peut assurer le métabolisme du serpent. Pour avoir un système d’éclairage à la perfection, il suffit d’utiliser de simples lampes électriques ou les lampes à rayons UV. Elles doivent être placées en haut du terrarium afin de limiter tout risque de brûlures.

L’entretien du terrarium et l’hygiène du serpent

Le manque d’hygiène est la principale cause de plusieurs maladies chez les serpents. Le premier des soins est de veiller à la non accumulation des matières fécales dans le terrarium. L’accumulation des excréments provoque du tractus digestif, du tractus respiratoire ou des maladies de la peau provoquées par des microorganismes ou des parasites. La présence prolongée d’excréments avec un excès d’humidité est à la base des problèmes de moisissures et d’odeurs. Les vapeurs d’ammoniaque provenant de l’urate irritent les muqueuses des yeux et des voies respiratoires. Un simple nettoyage du terrarium suffit amplement. Les terrariums dont le substrat est constitué de tapis gazon est très pratique à nettoyer contrairement au gravier ou aux roches très poreux qui accumulent l’urate et les excréments des reptiles.

Dans le terrarium, il faut disposer de l’eau dans un récipient pour permettre au serpent de se baigner dedans. Les écuelles de nourriture ainsi que les bols d’eau doivent être lavés à l’eau savonneuse une fois au moins par semaine et rincés à l’eau propre. Toute eau contaminée entraîne des infections bactériennes. Il est conseillé d’utiliser comme nettoyeur du terrarium, un fond de savon rose dans un plastique à spray d’une contenance d’un litre rempli d’eau du robinet. Un bon nettoyage est réalisé à base de l’eau savonneuse puis d’un rinçage convenable. Avant d’entrer en contact avec un élément du terrarium, il faut veiller aussi à son hygiène personnelle.

Le temps nécessaire pour le nettoyage d’un terrarium varie en fonction du nombre et de l’espèce en présence. Dans tous les cas, les opérations d’entretien consistent à retirer les restes de nourriture et les excréments à l’aide d’une pince de tri ou d’une pincette spéciale. Les éléments de décoration et d’aménagement sont à nettoyer avec de l’eau chaude et bien frotter à l’aide d’une brosse. Les vitres sont à laver avec des éponges et des brosses adaptées. La raclette de nettoyage est un accessoire indispensable pour le détartrage de certains accessoires du terrarium.

Le comparatif de prix des meilleurs terrariums pour serpent

Il existe sur le marché plusieurs types de terrariums. Ils sont en PVC, en verre ou en bois. Le terrarium en verre est plus esthétique, lumineux et facile à nettoyer. Il est fragile, lourd, difficiles à chauffer et plus chers que le terrarium en bois. L’avantage du terrarium en bois est qu’il retient plus la chaleur. Il est ainsi plus facile à chauffer. Selon les exigences, il est possible de rajouter des aérations. Les terrariums en PVC sont plus avantageux que les terrariums en verre. Ils sont incassables, robustes, plus résistants et isolants. Néanmoins, ce sont des terrariums assez chers qui sont utilisés par les professionnels. Le plus cher des terrariums est le terrarium vision noir 140XL qui coûte 365 euros 33. Le terrarium vision noir 120XL coûte 360 euros 99. Le terrarium vision noire 120L est à 284 euros 69. Le terrarium vision noir 140 est vendu à 252 euros 20. Le terrarium vision noir 120 est cédé à 224 euros 50. Le terrarium seul 132X45X60GR.ALU est vendu à 241 euros 12. Le terrarium vision Blanc 100 de dimensions 100X45X50 (H) revient à 196 euros 81. Le terrarium vision Noir 100. est à 192 euros 86. L’Exo Terra Terrarium 90X45X45cm est vendu à 189 euros 99. L’exo Terra de dimensions 90X45X30cm est à 184 euros 99. Le terrarium Black Line 80X42X50 (H) est à 177 euros. L’Exo Terra Terrarium 60X45X30cm est à 159 euros 99. Le terrarium Line Noir 45X45X60 (H) est à 153 euros 45. Le terrarium Vision Blanc 80X45X60 (H) coûte 147 euros comparativement au terrarium bas Exoterra 90X45X30cm Hagen à 141 euros 26. Les moins chers sont les terrariums en verre de dimensions 45X45X60cm et 30X30X30cm qui sont respectivement à 58 euros 35 et à 44 euros 99. Le terrarium poche télescopique pour un petit serpent de 100 cm est cédé seulement à 10 euros.


Vous aimeriez également

sit ut Aliquam adipiscing in luctus mattis Donec pulvinar leo